Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

TOULOUSE : Joël Da Silva ne sera plus seul sur son banc...

Méli-mélo sur le banc de touche du Toulouse Handball pour un diplôme.



Pour continuer à coacher, Joël Da Silva va avoir besoin d'un «adjoint»./ Photo DDM, Thierry Bordas
Pour continuer à coacher, Joël Da Silva va avoir besoin d'un «adjoint»./ Photo DDM, Thierry Bordas
Conforté par ses dirigeants après la défaite à domicile face à Nîmes (27-28), jeudi dernier, Joël Da Silva officiera pourtant pour la dernière fois de la saison à la tête de l'équipe première, dans deux semaines à domicile, face à Nantes. Sur la feuille de match, ce jour-là, son nom n'apparaîtra plus dans la case « Entraîneur autorisé officiel », pour reprendre la terminologie exacte. On rassure sa famille et ses amis, le souci est d'ordre administratif et il devrait bien être sur le banc jusqu'à la fin de la saison pour poursuivre sa mission. Normalement. Titulaire du diplôme «expert jeune » depuis deux ans, l'ancien adjoint de Raphaël Geslan, limogé le 14 février dernier, aurait dû en effet rattraper à partir d'aujourd'hui, au cours d'une formation accélérée, le complément indispensable pour pouvoir exercer sa nouvelle fonction (diplôme «expert adulte», dont la formation débute en janvier). Problème, le THB s'est vu notifier un refus de la part de la FFHB qui souhaite protéger le statut d'entraîneur et ne pas créer un précédent qui ferait jurisprudence. « Je fais partie de cette confrérie, je comprends, notamment la position des syndicats, et je me plie aux règles en vigueur », avoue Da Silva.
La solution Prisacaru...

La dérogation dont il bénéficiait prenant fin au bout de 60 jours le club doit donc trouver une personne qui possède lesdits diplômes pour s'asseoir à côté de lui sur le banc. Serviteur du club depuis plusieurs décennies Alain Raynal aurait pu remplir ce rôle. Titulaire du précieux sésame, il n'est malheureusement pas habilité à servir de prête-nom puisqu'en tant que professeur d'EPS, au lycée Raymond -Naves, son activité principale n'est pas liée à une fonction au sein du THB. L'élu pourrait donc être Rudi Prisacaru. L'ancien capitaine et entraîneur de l'équipe première est aujourd'hui à la tête de l'équipe 2 (Nat. 3). Le club pourrait rapidement lui proposer d'être le prête-nom de Da Silva et lui verser les 3500 euros de salaire minimum exigés par la Ligue Nationale. Des discussions devraient alors voir le jour car, paradoxalement, le problème ne serait que partiellement réglé : il est en effet de notoriété publique que les deux hommes ne partagent pas grand-chose en commun. Un banc de touche au moins ?

SOURCE LA DEPECHE

Lundi 4 Avril 2011
Notez
Lu 868 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1000 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 616 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 556 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 379 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 452 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013