Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

TOULOUSE : Interview de Rémi Calvel « L’envie est là »



TOULOUSE : Interview de Rémi Calvel  « L’envie est là »
De retour de blessure, Rémi Calvel retrouvera enfin le chemin des terrains avec le Toulouse Handball, mercredi 23 mars à 20h, contre Saint-Raphaël. Le demi-centre, d’abord blessé au genou puis à la main, a hâte de renouer avec la compétition, et entend aider son club à se maintenir. Il nous livre ses impressions sur ces 11 mois passés loin des terrains et sur son premier match de la saison face à l’actuel quatrième du Championnat.

Tu reviens après deux blessures et presque 1 an sans jouer, tu dois être heureux de pouvoir revenir à la compétition au Palais des Sports mercredi ?

Je ne suis pas heureux, je suis très heureux ! Je suis impatient, mais j’ai un petit peu d’appréhension quand même.

Qu’as-tu fait pendant ces 11 mois d’absence ?

J’ai fait beaucoup, beaucoup de rééducation, beaucoup de travail physique, de musculation. J’ai patienté, j’ai fait tout ce qu’il est possible et imaginable de faire quand on est blessé.

Ce n’était pas trop dur mentalement ?

Si, c’est beaucoup trop long. Sur quelques semaines voire un ou deux mois, cela va encore, mais quand cela dure plus de 7 ou 8 mois, quasiment un an, c’est très très long. Il faut avoir beaucoup de patience.

Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Je me sens bien, mais c’est vrai que cela fait très longtemps que je n’ai pas joué, il me manque encore pas mal de choses pour être performant, mais disons que j’ai eu le temps de bien me préparer. Je pense que ce sera au rythme des jours et des semaines qui vont venir que je vais retrouver un peu de handball.

As-tu quelques appréhensions sur ce premier match, comment le prépares-tu ?

Oui, cela fait tellement longtemps que je n’ai pas joué que j’appréhende le match : est-ce que je vais être performant, est-ce que je vais faire mon travail, aider l’équipe…
L’envie est là, mais je ne sais pas si je vais être performant et à la hauteur des attentes de mon club et de tout le monde.
Je prépare le match comme tous les autres. Nous travaillons ensemble, nous essayons de mettre en place des tactiques. Je me prépare exactement comme tous les autres, je suis rentré petit à petit dans le moule, pour moi, c’est une préparation de match classique.

Ce n’est pas trop difficile de revenir dans le groupe maintenant ?

C’est à double tranchant parce que nous sommes relégables après 16 journées et qu’il n’en reste pas énormément. C’est délicat parce que je sens qu’il y a une grosse attente. Personnellement, ce n’est pas très difficile, parce que l’envie est là. La situation dans laquelle nous sommes ne change rien, ma première envie est de jouer et d’aider l’équipe au maximum. Cela ne change rien sur mon envie ni sur ma détermination.

Que penses-tu pouvoir apporter ?

Rien en particulier, si ce n’est apporter une rotation de plus, de l’envie, du sang neuf. Il est clair et net que comparé à des joueurs préparés depuis le début de saison, qui enchaînent les matchs, je suis moins prêt. Sur de petites périodes, je peux faire souffler les autres, les faire récupérer. Je vais jouer du mieux possible, mais je sais très bien que je ne vais pas faire le match de ma vie.

L’équipe vient de perdre à Paris (32-31), concurrent direct, qu’en penses-tu ?

Je n’ai pas vu le match, j’ai juste vu les stats, et discuté avec mes coéquipiers et Joël (Da Silva). Apparemment le match n’était pas catastrophique d’un point de vue global. Mais c’est une défaite importante face à un concurrent vraiment direct, qui fait que nous sommes relégables. Il aurait été de bon augure de revenir avec une victoire, dans l’optique du maintien. Mais au fil des dernières semaines, l’équipe s’est améliorée, il y a des points positifs et négatifs, mais je crois que malgré tout, ce sont deux points que nous risquons de regretter à la fin de l’année.

Que penses-tu de cette équipe de Saint-Raphaël, comment abordez-vous le match ?

Nous n’avons rien à perdre, ils sont 4èmes, nous sommes avant-derniers, mais à la maison et au complet. Le but est de faire le meilleur match possible, de progresser comme nous le faisons petit à petit.
C’est une équipe qui nous réussit plutôt bien à la maison ces dernières années. Nous allons jouer pour le gagner, comme tous les matchs, et nous verrons à la 60ème minute qui a marqué un but de plus que l’autre.
Saint-Raphaël est une équipe qui a beaucoup de gabarits, qui est assez facilement identifiable dans son style de jeu. A nous de savoir les prendre tactiquement. Ils sont 4èmes, ce n’est pas pour rien. C’est une équipe qui a beaucoup de qualité, de bons joueurs, un bon collectif. Ils viennent à Toulouse en tant que favoris, j’espère que pour une fois nous partirons avec le sourire et les 2 points de la victoire.

Peux-tu nous dire quelques mots pour les supporters, qui t’ont soutenu depuis un an ?

Si jamais je marque un but, j’ai promis à pas mal de personnes, champagne pour certains, pastis pour d’autres…
Sérieusement, je ne veux pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, mais tant que je n’aurai pas foulé le parquet et retrouvé quelques sensations, j’aurais du mal à crier victoire.
Je les remercierai et je ferai ce qu’il faut en temps voulu si jamais je joue, et si jamais je joue correctement !

COMMUNIQUE ET FICHE DE TOULOUSE

Mardi 22 Mars 2011
Notez
Lu 627 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1013 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 627 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 572 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 389 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 463 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013