Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

Sélestat est aller s’imposer hier à Toulouse 27 - 28

Sélestat a réalisé un véritable exploit en allant s’imposer hier soir dans l’antre de Toulouse (28-27). Avec la manière en sus.



Obrad Ivezic s’est montré décisif en seconde période dans les buts sélestadiens. Archives Denis Werwer
Obrad Ivezic s’est montré décisif en seconde période dans les buts sélestadiens. Archives Denis Werwer
Appelés à monter - ne serait-ce que provisoirement - sur le podium en cas de victoire assortie d’un écart substantiel, compte tenu de l’écrasement, la veille, de Saint-Raphaël, leur concurrent direct, par Montpellier, les Toulousains n’ont pu convenablement accomplir la mission qui leur incombait.

Et quand bien même des grondements pour le moins réprobateurs ont fait écho à plusieurs décisions du duo arbitral, tout le mérite en revient à cette formidable équipe alsacienne qui n’a en aucun cas usurpé son succès.

Un succès construit en deux périodes bien distinctes. Une mi-temps pour que s’insinue le doute dans les esprits adverses, une deuxième pour reprendre progressivement l’ascendant alors que Toulouse était en mesure d’inverser la tendance.

En effet, les Haut-Garonnais, un moment menés de quatre longueurs (10-6, puis 11-7 suite à un missile de Beauregard, 22 e), avaient rétabli l’équilibre en grande partie grâce aux arrêts de Wesley Pardin. Les protégés de Jean-Luc Legall donnent alors l’impression de ne pas disposer des solutions tactiques adéquates pour prendre les intervalles laissés libres par une défense à géométrie variable.

Solidarité admirable

Mais pour gérer les temps faibles, il y a aussi le mental en acier trempé propre aux compétiteurs dans l’âme. A l’image de ce penalty du pourtant redoutable spécialiste Ayed bloqué par Obrad Ivezic dès la reprise. La configuration aux allures de ballottage tantôt favorable à l’un, tantôt à l’autre des protagonistes se poursuit, qui tient en haleine le public du Palais des Sports : 16-16 (38 e), 17-17 (39 e), 22-22 (51 e).

En effet, Toulouse manque le coche alors que Pierrick Chelle trouve des angles impossibles pour tromper la vigilance du préposé au dernier rempart. Deux buts inscrits en l’espace de quelques instants par Yurij Petrenko plongent Toulouse dans un profond désarroi : 26-24 (56 e) pour Sélestat. Des promus qui font preuve d’une solidarité admirable pour endiguer les ultimes assauts de rivaux transcendés par les appels du speaker. Olivier Jung s’empare du ballon de la toute dernière chance dans les mains de Cham. Malgré un but de Kabengelé, il ne restait plus assez de temps pour espérer un match nul miraculeux.

Ils ont dit

Obrad Ivezic : « C’est la victoire du cœur et de la patience. Nous avons fait un grand match face à une excellente équipe de Toulouse qui était favorite ».

Djordje Pesic : « Cela s’est joué à peu de choses. Nous avons proposé une bonne défense tout au long de la rencontre. «

Jean-Claude Legall : « Jamais l’écart en faveur de Toulouse n’ a été supérieur à 2 buts. Pardin a livré une prestation qui nous a mis un moment en échec. C’est l’équipe qui a su marquer et défendre dans les moments clés qui l’a emporté ».

SOURCE L'ALSACE

Samedi 12 Novembre 2011
Notez
Lu 210 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1000 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 616 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 556 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 379 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 452 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013