Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

SCT-PARIS 31-26 : "OHE, OHE, UNE OLA POUR LE SCT..."



SCT-PARIS 31-26 : "OHE, OHE, UNE OLA POUR LE SCT..."
(Texte inspiré de la chanson : « Dies olé sparadrap Joey »,
Hubert Félix Thiéfaine. Album : « Météo für Nada » 1986)

"Coincé entre ces quatre murs ensorcelés
Dans cette salle surchauffée
J'prends des notes à la va-vite
De tous ces corps immaculés.
Ces artilleurs du neuf mètres
M'ont passé à l'adoucisseur.
J'ai trois tonnes de clichés dans la tête
Et un bon after sur le cœur…

Refrain :
Ohé, ohé, une ola pour le SCT
Doucement les filles, faut pas flipper
La bande à Berthier est faite pour gagner...

J'ai craqué sur ce Laszlo toujours aussi mariole
Qui "chauffait" dur devant ses bois
Et j'ai aussi « kiffé » sur ce "Spinc"
Vigile généreux de sa zone tant convoitée.
Alors je me suis retrouvé au nirvana
Emporté par une envie viscérale
Devant cette bande à Titi infernale…

Refrain :
Ohé, ohé, une ola pour le SCT
Doucement les filles, faut pas flipper
La bande à Berthier est faite pour gagner...



Cette soirée m'a rendu euphorique
Et j’ai gravé sur mon épitaphe
Tous ces instants diaboliques
Que me renvoyait mon radiographe…


J’ai récupéré mon âme en « fracasse »
Dans une piaule, loin de ce champ de ruine
Gentiment à la ramasse
Tangué par des élixirs d'Alsace.
Et quand je reviens à la surface
Que je retrouve la mémoire,
Deux-trois canettes sur la carpette,
Réapparait cette escadrille noire
Un truc à faire chialer le « PHB »… »

Refrain :
Ohé, ohé, une ola pour le SCT
Doucement les filles, faut pas flipper
La bande à Berthier est faite pour gagner...


Christophe "Hubert Félix Thiéfaine " Poupault.

SCT-PARIS 31-26 : "OHE, OHE, UNE OLA POUR LE SCT..."
EN APARTE…

- Effectif au complet : En conséquence, Adrien Molinié et « Mamath » Soille n'étaient pas sur la feuille de match.
- Vu dans les tribunes : Xavier Guillemet, jeune retraité de l'U.S.TOURS, l'ancien "sécateur" des prés de l'ovalie.
- Le coup d'envoi a été donné par Mélanie Fortier, élue du Conseil Régional, partenaire de la soirée...
- Le mythique gardien des "Barjots" Bruno Martini, manager du PHB, était auprès de ses joueurs. En vain...
- Pas de Blacky sur les bords du terrain. En vacances ? Ou bien pas remis de sa superbe prestation d’Antarès !...



SCT-PARIS 31-26 : "OHE, OHE, UNE OLA POUR LE SCT..."
BILLET D'HUMEUR…

"BUENA SUERTE TONIO..."

Depuis nos soirées "Culture Hand", piz'rosé, nos samedi matin "Stanichit... ique" accompagnés de l'indispensable « p’tit noir-croissant » dans le bureau du père Jacky, à cette journée mancelle dans les étoiles, que de chemin parcouru...
Des rires, des coups de gueule, des instants de stress, des gouttes de sueur, de l'amitié, des "after" arrosés, ont illustré notre complicité.
Une goutte d'eau pourtant, au vu de tes treize années honorées dans le club de ton cœur.
Aujourd'hui, nos chemins vont se croiser. Indélébiles dans ma mémoire vont rester gravées désormais ces tranches de vie, à jamais regrettées... « Buena suerte Tonio... »

SCT-PARIS 31-26 : "OHE, OHE, UNE OLA POUR LE SCT..."
A CHAUD… :

Christophe Spincer (S.C.T.) :
"C'est la victoire qu'il fallait … "
"Oui, c'est clair, c'est la victoire qu'il fallait. Cela aurait été une autre équipe, c'était la même chose...Voilà on a bien fait le boulot ce soir. On a les deux points plus le goal average. Donc c'est tout bonus pour nous. On a un pied en LNH pour la saison prochaine. Il y a encore deux ou trois matches à gagner et puis ce sera bon..."
Sylvain Rognon (S.C.T.) :
"Les deux points et même trois avec le goal average "
"Oui, c'est vrai qu'on a d'abord abordé le match pour le gagner. Et puis le scénario a fait qu'on a pu envisager l'écart conséquent de cinq buts sur la fin pour pouvoir bénéficier d'un point virtuel mais qui va nous faire beaucoup de bien, certainement à la fin, dans le cas où on serait ex aequo de points avec Paris."
"Vous avez toujours été devant "
"Oui, c'est vrai qu'à la fin du match, on dirait que c'était presque un match facile. On savait qu'ils étaient toujours à portée, mais si on avait relâché ne serait ce qu'une ou deux attaques, c'était parti quoi. Ils ont vraiment des joueurs avec des qualités physiques impressionnantes et on a su jouer dans notre registre. En étant solidaire, chacun a apporté sa pierre à l'édifice et c'est très important. Là, on a vraiment un gros collectif qui commence à bien s'installer et à bien fonctionner, c'est bien..."
Rémi Oliver (S.C.T.) :
"C'est cool, c'était un match comme tous les bons matchs à six points. Vraiment content, en plus on a fait le GAP au cas où. En clair on est vraiment super content, il y avait ce match et Ivry comme objectifs, on les a rempli tous les deux. Quand t'es promu, ce n’est pas facile, tu dois gagner un match par mois sur quatre matches, ça fait pas beaucoup et beaucoup en même temps parce que tout le monde n'y arrive pas. Maintenant, j'espère que Cesson va gagner contre Nîmes et comme ça il y en aurait deux qui seraient vraiment loin et ce serait vraiment, vraiment, vraiment bien...»

SCT-PARIS 31-26 : "OHE, OHE, UNE OLA POUR LE SCT..."
Bruno Martini (Manager du P.H.B.)
" C'était un match à ne pas louper… et pourtant… "
"C'était un match sur lequel on aurait aimé faire meilleure figure, essayé de rebondir mais des fois, le rebond nous emmène vers le bas... On a mis Saint Cyr dans une position confortable parce qu'on a toujours couru derrière le score, parce qu’on n’était pas présent en défense durant la première mi-temps, parce qu'on a eu de grosses difficultés sur le gardien en deuxième, voilà. Il n'y a pas eu le petit truc parce qu’à chaque fois, on ratait quelque chose, il y avait toujours une erreur qui faisait qu’on ne pouvait pas revenir. Ou une performance en face, que ce soit Fulop, parfois Pola, parfois Baran. Bon, on les connait tous ceux-là, eux ont joué leur rôle à plein et ont permis de maintenir un petit écart à chaque fois... L'avenir c'est du travail, du travail et encore du travail. Parce qu'on ne peut pas effacer en une semaine deux ans et demie de ce qu'il s'est passé avant. Donc c'est décevant, c'est évident, maintenant c'est la dure loi du sport de haut niveau et il faut bosser, c'est tout, il faut avancer..."

LA FICHE TECHNIQUE :
Mi-temps : 17-14.
1.200 spectateurs.
Arbitres : MM. Bader et Weber.
Saint Cyr Touraine Handball : Idrissi (8 arrêts sur 22 dt 1/4 sur pen.), Fulop (11 arrêts sur 23 dt 1/5 sur pen.) ; Manebard (1/1), Klimek, Oliver (1/1), Rognon (3/3), Soudani (6/10), Hernandez-Pola (3/7), Beliandjou (2/5), Tomic (6/9), Spincer (1/6), Haegeli (4/5 aux pen.), Julvecourt, Baran (4/5). Entraineur : François Berthier.
Paris Handball : Annonay (14 arrêts sur 41 dt 0/2 sur pen.), Dahl (3/7 dt 0/2 sur pen.) ; Clementia (1/1), Nivore (2/4), Nyokas (2/5), Claire (5/12), M'Tima (0/1), Dominikovic (0/1), Sylla (1/1), Ouksir (4/8), Petrenko (3/8 dt 2/3), Ortega (7/11 dt 5/6), Doros (1/3), Makimovic. Entraineur : Maxime Spincer.

Exclusions temporaires : Rognon (15'30, 53'10), Spincer (39'31, 48'33), Manebard (55'39), Hernandez-Pola (58'04) au SCT ; Nyokas (28'51), Clementia (45'11, 52'10), Petrenko (52'26, 56'13), Sylla (59'16) à Paris.

L’EVOLUTION DU SCORE :
5-3 (7'32), 8-6 (14'59), 12-9 (20'18), 14-11 (24'26), 17-14 (28'53), 20-17 (37'04), 23-18 (41'45), 26-20 (49'17), 29-22 (53'30), 31-26 (58'36).

Merci à Christophe POUR HANDSEVEN
FICHE DE SAINT CYR TOURAINE

Jeudi 10 Mars 2011
Notez
Lu 485 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1000 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 616 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 556 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 379 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 452 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013