Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

SAINT CYR SUR LOIRE : Berthier dénonce le dépôt de bilan, "cela ne sert à rien... Je souhaite bon vent aux joueurs"



SAINT CYR SUR LOIRE : Berthier dénonce le dépôt de bilan, "cela ne sert à rien... Je souhaite bon vent aux joueurs"
Samedi soir, à la salle Guy Drut, on a vu une équipe à la ramasse, en manque d'imagination et en panne d'envie. Samedi soir, on a vu une équipe passée à côté de son match, décevoir ses supporters, se résigner avant l'heure. Samedi soir, on a entendu un président « écoeuré » dire qu'il en « voulait à ses joueurs ». Samedi soir, cette équipe en difficulté, relégué sportivement en D2, ce n'était bien entendu pas le Saint-Cyr Touraine, mais l'OC Cesson.
Ce SCT-là ne serait pas passé comme cela à côté d'un match pour sa survie. Facile à dire, direz-vous. D'autant que quand on joue son maintien, les ballons sont souvent plus '' lourds '', les bras tremblent et les têtes sont moins sereines. Certes, mais ce groupe a tant de valeurs qu'il aurait au minimum lutté jusqu'au bout.
La preuve ? Déjà assurés de leur maintien sportif, obligés d'aller voir ailleurs la saison prochaine, les Saint-Cyriens ont fait le job jusqu'à l'ultime seconde de la saison. '' Faire le job '' ? A la réflexion, l'expression est impropre... Car François Berthier et sa bande ont fait bien plus que ça. Que ce soit à Ivry la semaine passée ou contre Cesson, ils ont respecté leur sport, la compétition, leur public, les bénévoles qui s'activent pour eux. Ils ont également fait le spectacle en déroulant un jeu léché.
Enfin, ils ont fait parler leur coeur. Tout n'est pas un long fleuve tranquille dans ce groupe d'hommes. Ils ont leurs particularités, leurs différences, leurs forces, leurs faiblesses, leur ego, leur caractère. Mais ils se respectent profondément et ils ont compris que l'ensemble ne peut avancer que si chacun donne un peu, beaucoup, à la folie...
Alors Titi, François, Spinc', Dusi, Adri, Laszlo, Greg, Yass, Djoko, Jérôme, Franck, Will, Rabah, Mamath, Sylvain, José, Petr, Gégé, Michal, Tom, Stephen ont partagé... Entre eux, avec leur public, avec les jeunes du club.

Une leçon de partage et de solidarité

Et sans être des stars de la discipline, ils sont devenus des références pour les gamins présents dans les tribunes Guy Drut, leur offrant une part de rêve solidaire. Cette belle leçon de vie mérite un immense merci.
Et, franchement, on ne peut s'empêcher de bondir quand on repense à certains propos de Philippe Briand lorsqu'on l'a interrogé sur la situation du SCT jeudi dernier. Le maire de Saint-Cyr avait alors souligné que « les retombées (d'une équipe de haut niveau) sont difficiles à percevoir, d'autant que les joueurs pros ne sont pas des gamins de Saint-Cyr ou de Tours... »
Voilà qui montre que la classe politique locale dans son ensemble n'a pas franchement saisi ce qui se jouait au SCT ces dernières semaines. Aucun n'a vu le gâchis qui s'annonçait. Faute de culture sportive et d'intérêt... Oui, les joueurs de D1 du SCT sont pros (avec des salaires très raisonnables) ; oui, ils viennent d'horizons différents. Cela ne veut pas dire que ce sont des mercenaires et qu'ils n'ont pas entretenu jusqu'au bout la flamme d'un club familial. A Saint-Cyr-sur-Loire.

françois berthier

'' J'en veux aux politiques ''

« C'est un immense déchirement. C'est le travail de trois ans qui va disparaître... Tout ça parce que tu n'arrives pas à trouver quelques milliers d'€... J'en veux aux politiques ! Je vais garder de super souvenirs, mais quand je vois ce qu'on fait pour le sport ici, c'est... rien ! Quand je vois le TVB que j'admire énormément jouer dans une salle pourrie, quand je vois le TFC évoluer dans un stade hors d'âge, cela veut tout dire...
On a su créer de l'engouement, on a donné... Le sport est un vecteur de communication, on l'a montré par nos performances... Si je devais rester ici, si je devais voter, franchement, je poserai des questions sur la politique sportive. Je suis très amer par rapport à tout ça.
L'art, c'est mieux... (il fait notamment référence à l'acquisition par la ville de Saint-Cyr de la sculpture Charles-de-Gaulle de Michel Audiard pour un coût de 120.000 € TTC) L'argent va à ceux qui n'en ont pas besoin le plus... Nous, on a fait rêver les gens pendant plusieurs saisons et là, on leur enlève tout ça. Mais ici, on ne s'occupe que de l'apparat... Ah ça, en Touraine, on est fort là-dessus.
En tout cas, terminer 8 e avec des joueurs soi-disant pas au niveau, c'est une grosse fierté. On a montré de la solidarité et des vraies valeurs. Celui qui ne voit pas ça est un abruti. Maintenant, on va avoir des louanges, mais cela ne sert à rien... Je souhaite bon vent aux joueurs... »
Frédéric Launay
SOURCE LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Lundi 6 Juin 2011
Notez
Lu 1323 fois


1.Posté par Dia le 07/06/2011 12:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Mr Berthier. Bien dit, apparenement les valeurs sportives qui façonnent notre jeunesse sont moins importantes que des oeuvres d art qui en fait n intéressent que quelques vieux initiés.Bonne continuation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1014 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 627 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 573 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 389 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 463 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013