Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

NANTES : Jérémy Vergely ne les oubliera pas

Nantes - Nîmes, mercredi. Pour le pivot, il s'agira de la dernière à Beaulieu. L'occasion de finir en beauté, en décrochant l'Europe face à son futur club.



NANTES : Jérémy Vergely ne les oubliera pas
Il est des leurs, il a bu ses verres comme les autres. À les croire, c'est un mec phénoménal. Il a d'ailleurs eu sa photo dans le journal. Pas celui de Claire Chazal. « C'était à l'occasion d'une soirée déguisée, lors de notre première année de D1. Mickaël Sincère avait eu la bonne idée de nous prendre et de l'envoyer discrètement à Hand Mag. J'étais en Obélix ! » Cette saison, ses coéquipiers l'ont laissé déposer plainte au commissariat de police avant de lui restituer son portable... « On en a fait des conneries en six ans ! »

Jérémy Vergely n'aime pas les au revoir. « Ces derniers temps, je suis un peu plus nerveux, davantage agacé car je sais que la fin approche. Il y a le déménagement, ce match particulier... Des liens forts nous unissent. C'est une page qui se tourne, j'espère que j'en reverrais certains, même tous. Je ne me triture pas le cerveau mais ça me préoccupe un peu l'esprit. Depuis mon arrivée, il y a toujours eu de super groupes. » Avec les Sincère, Ferreiro ou Karsenty partis sous d'autres cieux, le téléphone fonctionne toujours.

Derrière le masque de combattant se cachait un bon vivant à l'accent légèrement chantant. Le HBC Nantes l'avait repéré lors d'un match de Division 1 avec Rodez. « Les débuts ont été compliqués. Ma femme était enceinte, pratiquement alitée, ne connaissait personne et moi je préparais ma deuxième année de BTS négociation relations clients. En sortant des cours, j'enchaînais avec l'entraînement et ne finissais pas avant 22h. » Ils avaient débarqué à deux, repartiront à quatre, ou plutôt cinq, puisqu'une seconde fille frappe à la porte du foyer Vergely. « Tout était très bien ici, mis à part le climat. J'ai découvert une ville propre, respectueuse de l'environnement, sécurisante et riche culturellement. » Le pivot s'est épaissi, il a surtout vu un club grandir. « En six ans, il y a toujours eu une évolution. L'année de la montée en D1, on était carrément sur un nuage. Si ce mercredi, on pouvait finir européen, ce serait l'apothéose... S'il n'y avait pas eu cette bonne ambiance, nous n'aurions pas réalisé cette saison. » Une saison compliquée pour lui. Toujours dans le groupe - sauf face à Chambéry - mais souvent sur le banc. « Je n'ai pas eu beaucoup de temps de jeu mais je suis persuadé que cela me servira pour mon nouveau challenge. J'ai pris sur moi-même, me suis remis en question, en tout cas je n'ai jamais baissé les bras. » Nîmes l'avait déjà réclamé l'été dernier mais le H avait alors mis son veto comme il a refusé à Cesson-Sevigné de l'utiliser en joker médical... Alors qu'il lui reste encore une année, Thierry Anti l'autorise cette fois à changer d'air. « J'ai un peu stagné. » En personne bien élevée, Jérémy Vergely n'en dira pas davantage. À 28 ans, il regarde en revanche en tout cas toujours devant. « Je commence à me poser les questions de l'après carrière. Je n'ai pas trop envie de quitter le milieu sportif. Je pense m'orienter vers le coaching personnel ou la préparation physique. »



Plus de 4 500 spectateurs sont attendus à Beaulieu, mercredi soir à 20 h 30. Quelque 400 places à 15, 10 et 8 € restent disponibles. Réservation sur le site du club


Ouest-France

Mardi 24 Mai 2011
Notez
Lu 737 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1013 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 627 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 572 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 389 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 463 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013