Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

MONTPELLIER : MICHAEL GUIGOU « Semaine décisive après Noël »

Michaël Guigou s'apprête à vivre une fin d'année décisive. Opéré au genou gauche fin novembre, l'ailier de Montpellier ne sait toujours pas s'il pourra participer au Mondial avec les Bleus en janvier. Son optimisme est cependant communicatif.



MONTPELLIER : MICHAEL GUIGOU « Semaine décisive après Noël »
Michaël Guigou, comment va votre genou gauche après votre opération ?
Pour l'instant, tout se passe comme prévu, même si c'est un peu stressant car je ne sais pas encore si je vais pouvoir participer au Mondial. Tout se passe bien. Jeudi, je me fais faire une injection de liquide synovial. Donc, à partir de la semaine prochaine, je vais pouvoir accélérer au niveau du renforcement et pouvoir le faire avec du poids.

Quelle est la nature de votre blessure ?
J'ai fait une arthroscopie en novembre parce que j'avais un bout de cartilage de 5mm de diamètre qui se baladait dans le genou.

Comment s'est déroulée votre rééducation ?
J'ai un effet un peu négatif de l'anesthésie générale car j'ai énormément de mal à dormir. Sinon, au niveau de la rééducation, cela se passe bien. J'ai juste des douleurs sur les côtés de la rotule. Mais c'est normal. Je bosse pas mal au niveau du gainage parce que c'est contracté. Les kinés me massent. J'ai le genou qui est encore un peu gonflé. Au début de la semaine prochaine, il devrait être complètement sec.

« Je n'avais pas envie qu'ils fassent la fête sans moi »

Etes-vous suivi uniquement par l'encadrement médical de Montpellier ou également celui de l'équipe de France ?
Ceux qui me soignent sont ceux de Montpellier actuellement. Après, je suis encadré par les deux. Les médecins de l'équipe de France sont tenus au courant de tout ce que je fais. Ils supervisent et discutent avec leurs homologues de Montpellier. Je trouve ça assez sain et je sais que je suis bien suivi. Tout le monde s'écoute.

On vous a vu trottiner pour rejoindre vos coéquipiers de Montpellier, samedi dernier, lors de la victoire face à Chambéry en finale Coupe de la Ligue (32-29) .
Oui (Rires). Je n'avais pas envie qu'ils fassent la fête sans moi. C'était dur de ne pas jouer, même si le match n'était pas stressant du tout. On a mené du début à la fin. J'ai tenté de trottiner mais le genou va bien.

D'ailleurs ce succès face au leader invaincu en D1 est de bon augure pour la quête du championnat ?
Tout à fait. Pour l'instant, en championnat, on a joué chez notre adversaire, Chambéry, qui était au complet, pas nous. On perd seulement de trois buts (34-31). On gagne le Trophée des Champions et la Coupe de la Ligue. Donc, pour l'instant, tout va bien. On va tout faire pour conserver juste une victoire de retard par rapport à Chambéry pour essayer de remporter le match retour à la maison.

Après votre qualification pour les 8emes de finale de la Ligue des Champions, vous allez chercher la première place du groupe en février. Quelle est votre ambition désormais dans cette compétition ?
La première place du groupe faciliterait grandement les 8emes de finale. Au niveau des tirages, les quatrièmes sont quand même plus faibles que les troisièmes, donc c'est sûr qu'on aurait un tirage favorable. On se prépare pour affronter les meilleures équipes et on est de plus en plus compétitif. Ce qui est vraiment encourageant, c'est qu'on a énormément progressé pour atteindre l'objectif qui est le Final Four.

« Je vais tenter de faire un foie gras maison »

Qu'avez-vous prévu pour ces fêtes de fin d'année ?
Je reçois ma famille le 25 décembre et j'ai promis, pour cette année, que je tenterai de faire un foie gras frais maison.

Etes-vous confiant ?
Oui, car ma belle-mère a des chambres d'hôtes dans le Vaucluse et elle est de bon conseil donc je serai surveillé. Je ne serai pas livré à moi-même et ça devrait le faire (Rires).

Allez-vous vous autoriser quelques excès durant ces fêtes ?
Cela va être délicat car « ma période de vacances » était ma période post-opératoire. A partir de dimanche, quand j'aurai attendu 48h après l'injection du synvisc, c'est là que tout va se jouer pour moi. Je vais être tout seul car les kinés seront en vacances. Il va falloir que je fasse attention et que je fasse un gros renforcement musculaire. La semaine entre Noël et le jour de l'an sera décisive pour savoir si je vais aller au Mondial donc c'est délicat à gérer.

Cela ne va pas gâcher votre Noël ?
Non, pas du tout. En plus, cette année, j'avais prévu de rester à Montpellier. Je fête le Nouvel an chez moi avec des potes qui viennent à la maison. Tout était prévu pour l'opération (Rires).

« Au sein du groupe, il n'y a que des "serial compétiteurs" »

Vous retrouvez le groupe tricolore dès le 2 janvier prochain à Capbreton. Cela doit vous fait plaisir de tous vous revoir.
Oh oui, on est super content. En plus, à chaque fois qu'on se voit, on est tourné vers un objectif important. A chaque fois, c'est un plaisir. On s'apprécie. On a vécu des moments extraordinaires ensemble donc on a envie que ça continue. On a l'habitude de se rejoindre à Capbreton, même si c'est de plus en plus court car la compétition se rapproche de plus en plus. Tous les mois de janvier, je suis dans la même chambre avec Luc Abalo. On se régale car on est super potes et ce sont des bons moments à vivre.

Arrivez-vous à trouver une motivation supplémentaire malgré le fait que vous ayez tout gagné ?
C'est toujours pareil. Regardez ce qu'on fait avec Montpellier. On gagne des titres depuis quinze ans. Quand on est sur le terrain, on a qu'une idée, c'est de prendre du plaisir en gagnant. C'est vrai que cette motivation s'estompe légèrement, mais vraiment légèrement. Mais je peux vous dire qu'au sein du groupe, il n'y a que des « serial compétiteurs ». On a la rage de vaincre. Je n'affirme pas qu'on va gagner le Mondial mais on est armé de la même manière que les années précédentes.

D'autant que le groupe de Claude Onesta n'a quasiment pas évolué par rapport à l'Euro de janvier dernier.
Oui, d'autant qu'il y a William Accambray qui est en super forme et qui va remplacer Daniel Narcisse. Il a largement les épaules pour le suppléer. Il y a les gauchers comme Xavier Barachet qui ont bien progressé cette année. Il va falloir retrouver un équilibre avec la possibilité de voir Luc Abalo jouer à l'arrière. On a une équipe hyper complète, même si Daniel Narcisse va beaucoup nous manquer.

« Une décision sera prise entre le 7 et le 10 janvier »

Quels sont les points perfectibles selon vous avant le Mondial ?
Par moments, on a des périodes en défense ou en attaque où ça ne va pas. Mais le point le plus faible pour le moment est sur attaque placée. On a tellement de qualités individuelles que, parfois, on se repose trop dessus en ne s'appuyant pas assez sur l'aspect tactique. Cela nous fait défaut par moments.

D'un point de vue personnel, briguerez-vous une place de titulaire malgré votre récente opération ?
Bien sûr. Je vais tout faire pour revenir et garder mon rôle. Ce n'est pas une grosse opération que j'ai eue. Il faut juste que je renforce mon genou. En plus, je n'ai pas besoin de beaucoup de préparation physique pour retrouver mon niveau habituel. Je ne suis pas inquiet par rapport à ça. J'aurai un rendez-vous entre le 7 et le 10 janvier avec le docteur de Montpellier et le chirurgien qui m'a opéré. Et ce sont eux qui vont me donner l'autorisation ou non de partir au Mondial. Ce sont eux qui décideront.

Quelles équipes vous semblent les mieux armées lors de ce Mondial ?
L'Espagne et la Pologne. Sachant qu'on a l'Espagne dans notre poule… Après, il y a la Croatie, le Danemark et l'Allemagne qui peut être dangereuse sur un match. Ou encore la Suède chez elle qui sera forcément euphorique. Ca sera un Mondial très compliqué. J'aimerais… pardon… je vois une finale France-Espagne.

SOURCE SPORT365

Vendredi 24 Décembre 2010
Notez
Lu 1962 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1013 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 627 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 572 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 389 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 463 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013