Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












D1 Masculine

DIJON : Le DBHB est relégable à la trêve.



Pour Versol et les Dijonnais, le ballon n’a pas toujours roulé dans le bon sens. Photo Clément Renard
Pour Versol et les Dijonnais, le ballon n’a pas toujours roulé dans le bon sens. Photo Clément Renard
Après un début plutôt prometteur, le DBHB a progressivement reculé jusqu’à l’avant-dernière place. Il va devoir trouver un second souffle.

S’il est une équipe dijonnaise que l’on n’attendait pas là, c’est bien le Dijon Bourgogne Handball. Même s’il faudra encore attendre deux journées pour avoir le véritable bilan de la mi-saison – la trêve arrive plus tôt que l’an dernier, du fait du championnat du monde, du remodelage du calendrier national et du déplacement des dates de la coupe de la Ligue - , pour l’heure, les comptes ne sont pas bons. les Dijonnais passent les fêtes en occupant l’une des deux places de relégables. Après avoir obtenu leur premier maintien parmi l’élite au printemps dernier sans trop souffrir et alors que le groupe de Denis Lathoud se présentait plus fourni et plus riche que l’an dernier en début d’exercice. Un paradoxe qui, s’il n’est pas rédhibitoire, doit également susciter une certaine attention.

Par trois fois, le DBHB a vu de précieux points lui filer entre les doigts, alors qu’il pensait bien les voir tomber dans son escarcelle. Dès la première journée, face à Tremblay qui s’est avéré un adversaire beaucoup moins coriace que les saisons précédentes. Contre Istres, alors qu’il avait trois buts d’avance dans le money-time et qu’il semblait donc bien parti pour empocher la victoire. Contre Chambéry, de la manière la plus cruelle, menant de bout en bout, sur le point de signer un exploit historique, mais laissant finalement les Savoyards être les auteurs d’un véritable hold-up.

Des blessures à répétition

S’il y a toujours une part de réussite qui rentre en ligne de compte, et que là, les Bourguignons ont toujours vu la pièce tomber du mauvais côté, ces trois scenarii pourtant très différents révèlent la jeunesse du DBHB, dont les joueurs, même après un an de D1 minimum, manquent encore d’expérience. Accélérer le processus d’apprentissage serait évidemment la solution idéale pour remédier au problème. Au-delà de l’incontournable rigueur, il n’est pas certain qu’il existe de formule magique.

Mais ce n’est pas l’unique équation que le DBHB devra résoudre. D’un point de vue tactique, l’effet de surprise dont bénéficiaient les Dijonnais l’an dernier ne marche plus. Les défenses adverses se sont adaptées, levant le pied quant à la surveillance d’arrières pas assez percutants pour se recentrer sur une ligne d’avants plus dangereuse. Seul Simon Parent a répondu présent. Clément Bonin n’a pas retrouvé sa régularité et une grande partie des relations avec Mathieu Lanfranchi ont été coupées.

De plus, les blessures de Carle, de Poletti, de Lanfranchi, de Versol, de Diarra... sans compter la sélection de Kiour avec l’Algérie, tout cela ont été autant de moments où le DBHB n’a pu travailler un collectif qui lui est vital.

Même s’il a failli à de nombreuses reprises, ce qui prouve qu’il y a aussi de bonnes choses, le compteur ne retient lui seulement... qu’il a failli. C’est un vaste chantier de quinze journées qui attend le DBHB, dont le but sera d’éviter les places 13 et 14 au soir du 4 juin.
Stéphan Letourneau
SOURCE LE BIEN PUBLIC

Jeudi 30 Décembre 2010
Notez
Lu 624 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Septembre 2013 - 10:08 MAHB : Les quatre contrats homologués.

Jeudi 12 Septembre 2013 - 09:58 NANTES : ANTI prolonge au H.




Coupe EHF
20/05/2013 | 1013 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 627 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 572 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 389 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 463 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013