Connectez-vous S'inscrire
HANDSEVEN : Devenez l'acteur de toute l'actualité du Handball !




Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
Rss
Mobile
Video
Newsletter












Coupe de france

CDF 1/16e (M) : Angers (PROD2) 27 - PSG Handball (LNH) 39



CDF 1/16e (M) : Angers (PROD2) 27 - PSG Handball (LNH) 39
Qu’elle était belle cette salle !!! De l’enthousiasme, de la fraîcheur et un air de fête. Bien entendu il s’agissait d’un 1/16ème de finale de Coupe de France, mais surtout c’était l’occasion pour la 3000 paires d’yeux présentes de voir évoluer des Champions Olympiques, des Champions du Monde, et cela aux quatre coins du terrain. Le club noyangevin, ses dirigeants, son staff technique, ses bénévoles avait bien fait les choses. Chaque spectateur accueilli, était orienté et placé par la « bande de bénévoles » qui « aime son club et qui aide son club ». Le show pouvait commencer, les hommes de David Peneau se devaient de faire face à une équipe « Ligue des Champions » malheureusement privé de Patrice Annonay, blessé mais qui avait tenu à revenir sur « ses terres formatrices ». Et les rouges ont répondu présents dès les premières minutes en développant un jeu solide et attrayant pour mettre en difficulté les parisiens. On sentait que pour le PSG, le retour du Mondial de « ses stars » n’était pas des plus facile et Philippe Gardent ne s’y est pas trompé puisqu’il a aligné d’entrée son « 7 de base ». Mais avec un gardien de but – Sierra- solide, les actuels leaders du Championnat imposaient leur force. Après 5 mn de jeu, le PSG menait de 3 buts – 6-3. Les noyangevins s’appliquaient mais butaient sur l’excellent gardien espagnol. Puis le déclic est arrivé, le public, bien emmené par le « kop jeune » et la fanfare, poussait et s’enthousiasmait, Angers Noyant recollait au score avec une solidité défensive de bon aloi, un jeu offensif « bien léché » et à la 20ème minute de cette 1ère mi-temps Jean Bouin voyait « ses protégés » n’être menés que de 2 but – 11 à 9. Avec un Komnenovic totalement dans son match, un Eudaric percutant et un Baran inspiré voilà que les coéquipiers de Buchta collent aux basques des joueurs de la capitale avec un seul but de retard à 5mn du gong – 13 à 12. Mais un petit coup d’accélérateur des Honrubia, Abalo, Hansen et consorts permettait aux hommes de Philippe Gardent de rentrer aux vestiaires avec 3 buts d’avance – 16 à 13.
Au retour des vestiaires où Philippe Gardent a du « recadrer » ses joueurs, les parisiens, plus solidaires, plus appliqués face à une équipe noyangevine connaissant une remise en jambes délicate, creuse un écart conséquent de 7 buts – 21 à 14. Puis la main mise du PSG est totale même si les noyangevins continuent à produire un jeu digne de l’opposition parisienne. Les rotations des joueurs d’un côté comme de l’autre n’entama pas la qualité du jeu. Chaque coach peut faire souffler ses cadres tout en conservant quelques pièces maîtresses. On sait que pour Paris la qualification pour les 8èmes est acquise et qu’il faut penser aux prochaines échéances pour conserver le leadership de la LNH. Pour Angers Noyant il s’agit de continuer son bon parcours en PROD2 et ce dès samedi prochain face à Valence. La différence de 10 buts en faveur des coéquipiers de l’immense Dinart est atteinte à 10mn du terme de ce bel après midi. Les dernières minutes vont être le moment choisi pour que la salle fasse une belle standing ovation aux acteurs de ce match. Si le PSG a démontré qu’il est bien sur la route du titre et d’un futur proche leader européen, Angers Noyant a su élevé une nouvelle fois son niveau de jeu ce qui est de très bonne augure pour la suite du championnat et il serait étonnant que le « 7 noyangevin » ne continue pas dans cette voie. La victoire sur le score de 39 à 27 en faveur des potes de Patrice Annonay ne souffre d’aucune contestation tant le talent individuel des joueurs parisiens est immense. Les envolées de Luc Abalo, de Samuel Honrubia, les coups de butoir de Mickaël HANSEN et d’Antonio Garcia, la constance d’Ibrahim Diaw ont soulevé l’enthousiasme dans les travées de Jean Bouin. Mais les joueurs d’Angers se sont montrés dignes de cet évènement. Le coach David Peneau était satisfait de la production : « Tout d’abord tous les objectifs de cet évènement ont été atteints : une salle pleine, une belle fête, un spectacle digne du handball. Il faut continuer à donner à tous ces spectateurs l’envie de revenir dans cette salle tellement belle quand il y a cette ambiance. Concernant l’équipe il nous fallait aussi préparer notre prochain déplacement à Valence qui s’annonce difficile. ».

Jean Bouin a vibré, Jean Bouin ne demande qu’à revivre une telle ambiance !!!!
Rendez-vous à toutes et à tous le 15 février à 20h30 contre le leader de la PROD2 l’USAM NIMES.

Patrice LECROQ

Communiqué et infos club d'ANGERS
HANDSEVEN


Mardi 5 Février 2013
Notez
Lu 881 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Février 2013 - 00:26 CDF 1/16e (M) : Gien (N1) 31 - Toulouse (LNH) 34




Coupe EHF
20/05/2013 | 1000 vues
D1 Féminine
20/05/2013 | 616 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 556 vues
D1 Masculine
13/05/2013 | 379 vues
D2 Masculine
13/05/2013 | 452 vues





Une création de la marque déposée HANDSEVEN - Tous droits réservés et protégés par Copyright 2009 - 2013